MISS AMERICANA

31 JANVIER 2020

 

instagram @missamericanadocnetflix

 

Oui-oui, j’triche d’une journée, bon. Mais tu vas me remercier anyway, fait que…

 

Taylor Swift. Quel phénomène, non ? On peut adorer ou haïr sa musique, mais on peut pas dire que c’est pas une chic fille. Si tu penses que c’est une blonde niaiseuse, une fille de riche qui a tout eu pour elle, une fille vide, une fille sans contenu, je t’invite à visionner ce docu et aussi… toutes ses entrevues pour constater que cette fille-là a une tête sur les épaules pis plus d’un tour dans son sac

 

Taylor Swift est réellement une battante. Que ce soit pour ses propres droits en tant que femme ou encore pour défendre des valeurs auxquelles elle croit ardemment, Taylor utilise la musique, oui, mais aussi les diverses plateformes de réseaux sociaux pour passer ses messages. Ce qui est rare, surtout pour une artiste « country ». Elle a appris à fermer sa boîte à musique et sourire… but that time is over, my darlings. Son public est immense et varié au niveau de l’âge (on parle de grands-mères du Wyoming, mais aussi de fillettes et garçons de 10 ans du Minnesota pis j’en passe), ce qui lui donne sans trop qu’elle ait l’choix le titre de Role Model par excellence. Tant de gens la prennent en exemple ; ça lui donne un sacré pouvoir politique qu’elle utilise à bon escient, vous verrez ! Mais ça veut aussi dire que tous ses mots pis toutes ses actions sont scrutées pis jugées. Aille-aille-aille

 

On la suit à travers ses tournés, ses enregistrements de disques, ses entrevues et sa vie au quotidien; un accès privilégié. C’est pas le documentaire le plus révolutionnaire du monde, mais c’en est un humain et doux et inspirant. Une bonne dose de personnalité et de bienveillance, de positivisme. Ça fait full du bien à regarder

 

Un docu sur un artiste, quand c’est bien fait, c’est sick en crime bine (allez voir celui sur Demi Lovato qui est magistral sur YouTube ou alors celui des Jonas Brothers ou de Lady Gaga – Five Feet  Two, disponible sur Netflix)

 

Celui-là ne déçoit pas

 

Collation recommandée : Bulles de nuit, Popcorn & Mr.Puffs

 

 

 

LOCKE AND KEY

7 FÉVRIER 2020

 

instagram @lockeandkeynetflix

 

Frisson de froid ou frisson d’effroi ? Qui sait avec cette nouvelle série originale de Netflix, tournée à Toronto

 

Basée sur les comics du même nom de Joe Hill et Gabriel Rodriguez, la série est réalisée par le premier des deux dudes; avantage majeur si tu veux mon avis, parce que les chances que la série soit fidèle au matériel original viennent de grimper à 124%

 

Les trois enfants de la série emménagent avec leur mère à la suite de la mort tragique de leur père dans la maison ancestrale de la famille. Bien vite, ils y découvrent des secrets, dont des clefs magiques (le titre est assez accurate si tu veux mon avis) qui leur permettent toutes sortes d’aventures… mais ils ne sont pas les seuls à chercher ces clefs (insérer ici démon, fantôme, monstre, au choix)

 

Un beau mélange de Harry Potter, Chronicles of Narnia, Stranger Things et The Haunting of Hill House ; tous des succès, fait que ça promet

 

Collation recommandée : Beaucoup de jujubes pis tout l’monde prend un shot de fort quand quelqu’un dans la série dit « key » (t’es pas game)

 

 

 

LOVE IS BLIND

13 FÉVRIER 2020

 

instagram @loveisblindnetflix

 

Je t’ai parlé de The Circle le mois passé (je sais, on s’entend que c’est pas le show du siècle, mais ça reste du divertissement de bas étage et ça, personne peut dire non à ça), mais je récidive ce mois-ci avec Love Is Blind, une nouvelle télé-réalité dont le but est simple : deux personnes tombent en amour et se marient avant même de s’être vues !!! Non, mais sont fous ces américains

 

 

Peu d’infos sur cette nouvelle émission originale de Netflix, mais on sait déjà que la sauce va prendre parce que les animateurs sont Nick Lachey pis sa femme, Vanessa Lachey

 

C’est qui, eux?

 

Voyons, Nick Lachey c’est l’ancien chum et mari de Jessica Simpson! Pis c’est aussi le chanteur de 98 degrees, j’te laisse googoler tout ça. Ensemble, ils nous ont offert une des meilleures télé-réalités américaine sur le vide intersidéral : Newlyweds

 

Collation recommandée : un gâteau Betty Crocker à la vanille française avec glaçage à la vanille et vin de dépanneur au choix (close enough du gâteau de mariage pour pas cher)

 

 

 

I AM NOT OKAY WITH THIS

26 FÉVRIER 2020

 

instagram @iamnotokaywiththis

 

Autre série originale de Netflix basée sur une bande dessinée (celle-ci par Charles Forsman)

 

On suit la jeune Sydney, qui navigue en eaux troubles (comprendre ici, le secondaire), à la recherche de réponses. Qui est-elle? Par rapport à sa famille, à ses amis, à sa sexualité ; un vrai bon coming-of-age story, quoi

 

Jusqu’ici tout baigne

 

Sauf que la twist, c’est qu’elle cherche aussi à comprendre ses pouvoirs magiques (casual teenager problems, arg!) Du peu que j’ai vu, la série a une vibe très Stranger Things qui rencontre To All the Boys I loved Before; une genre de petite série indie qui réunit des personnages marginaux, sensibles et fougueux. Du gros fun. Sophia Lillis et Wyatt Oleff (tous deux remarqués dans les films It et It Chapter Two) rejouent ensemble et troquent le clown de It pour l’univers des pouvoirs surnaturels à la Smallville (un upgrade si tu veux mon avis)

 

Pas de trailer pour celui-là (mon pouvoir magique à moi n’est pas celui de tout trouver sur internet, j’le croyais par contre, j’le croyais vraiment, milles excuses)

 

Collation recommandée : Ben & Jerry’s avec morceaux de brownies à l’intérieur + gros verre de lait

Collation sans lactose : Sac de Miss Vickie’s nature avec un verre de blanc (cazal viel)

 

 

 

HORSE GIRL

7 FÉVRIER 2020

 

instagram @horsegirlnetflix

 

A socially awkward woman with a fondness for arts and crafts, horses, and supernatural crime shows finds her increasingly lucid dreams trickling into her waking life

 

Ça, c’est le synopsis du film. Laisse-moi te dire que la vibe The OA est très présente ET dans cette phrase ET dans la bande annonce ; ce qui augure bien étant donné que The OA est une des meilleures séries télé de notre époque (just sayin’)

 

Ce qui m’fait dire aussi que ça risque de torcher des fesses, c’est qu’Allison Brie est non seulement l’extraordinaire actrice principale (révélée entre autre dans le show de lutte 80’s GLOW), mais elle signe aussi le scénario. Un projet aussi personnel avec autant d’implication, ça veut souvent dire que c’est fait avec cœur et avec trippes. C’est très très très bon signe

 

À elle seule, la bande annonce nous révèle un tas de choses excitantes sur la série : un casting de fou et talentueux, une direction photo impeccable, d’la tension en veux-tu en v’là; un sujet complexe et inquiétant, du suspense, du stress pis de l’angoisse

 

Collation recommandée : une Ativan pis un grand grand verre d’eau

 

 

 

5 FILMS À VOIR OU REVOIR

 

  • A Little Princess (oui-oui, la p’tite princesse, guys)
  • Blade Runner (The Final Cut; c’est long, c’est bon)
  • Purple Rain (un film avec Prince, sur Prince pis d’la musique de Prince, what’s up)
  • Dear John (Channing Tatum, c’est tout c’que j’dirai)
  • Jerry Maguire (classique)