SELLING SUNSET

Instagram @themayavander

 

Selling Sunset est définitivement une des séries les plus accrochantes de Netflix à date. L’émission est centrée sur un groupe d’agentes immobilières, The Oppenheim Group, à Los Angeles. Pendant 8 épisodes, on suit la vie de six agentes alors qu’elles naviguent le marché de l’immobilier de luxe et leurs relations interpersonnelles. La série commence alors qu’une nouvelle agente fait son entrée et rencontre les filles de l’agence

 

Instagram @chrishellhartley

 

Cette nouvelle agente, Chrishell, est la femme de Justin Hartley (oui, oui, le beau Justin Hartley de This Is Us). Dès son arrivée, c’est clair que le groupe va avoir de la difficulté à travailler en harmonie. Déjà chez le Oppenheim Group, il y a Christine, Davina, Heather, Mary et Maya. Elles sont constamment en compétition, pouvant faire des centaines de milliers de dollars en commissions par vente dans les mêmes quartiers, il y a de quoi avoir de la tension. Au cours de la saison, on les voit souvent se laisser emporter et j’ai juste un conseil : prépare-toi du popcorn

 

Instagram @thechristinequinn

 

Cette émission est faite pour ceux et celles qui raffolent de design intérieur et d’immobilier. Mais avant tout, c’est fait pour les amateurs de drama et de potins. Avec des lignes du genre “I’m not fake, but my boobs are” ou “that bitch should own a Sunglass Hut because she’s so shady”, on est vraiment gâté côté bitchage gasp worthy. Mention spéciale à Christine, la bitch par excellence qui est si bonne dans le rôle (j’arrête pas de la citer depuis que j’ai regardé Selling Sunset). Ce péché mignon est tellement ridicule, mais tellement bon

 

Instagram @thechristinequinn