1. ASSURE-TOI QUE ÇA TE TENTE VRAIMENT

 

Instagram @wildfiresss

Le consentement (le vrai) est la base d’une sexualité satisfaisante. Tout comme pour n’importe quel comportement sexuel, la première chose à valider est si oui ou non, cette pratique te tente réellement. Parce que ne pas dire « non », ça ne veut pas dire « oui », garde en tête que seul un choix assumé est valable. Le stress ou des inquiétudes pourraient rapidement tourner cette expérience pouvant être fort agréable en cauchemar

 

2. PROTÈGE-TOI

Instagram @josephbekoz

Tout comme pour la pénétration vaginale, le sexe anal non protégé comporte un haut risque de transmission d’ITSS. Petit cours de bio 101 : les bactéries que l’on retrouve dans l’anus sont différentes de celles dans le vagin. La règle d’or si tu décides d’alterner entre la pénétration anale et vaginale? Change de condom! Tu réduiras de beaucoup les risques d’infection vaginale ou urinaire.

 

3. MUNIE-TOI DU BON LUBRIFIANT

Instagram @packaging_of_the_world

 

L’anus ne se lubrifie presque pas naturellement. Afin d’assurer une pénétration confortable et d’éviter les lésions qui pourraient mettre du temps à guérir, utilise un lubrifiant à base d’eau ou de silicone. Attention : les gelées de pétrole (Vaseline) sont à éviter! Ces formules détruisent le latex des condoms et ne sont pas solubles à l’eau. Elles pourraient donc s’accumuler, empêcher les tissus de respirer et causer des infections

 

4. PRENDS LE TEMPS DE COMPRENDRE TON CORPS


Instagram @wildfires

 

Réserve-toi un moment pour prendre conscience de tes sphincters et de tes muscles pubo-coccygiens. Avant de te lancer, tu pourrais (lire ici devrais) te familiariser avec cette zone de ton corps à l’aide de tes doigts, d’objets sexuels appropriés. Ce petit exercice tout simple t’aidera à assouplir tes muscle en les rendant plus réceptifs aux sensations. L’idée est de contracter les muscles autour de l’anus. Ça peut sonner weird de même, mais imagine que tu cherchais à retenir ton urine ou un gaz (c’est clair que tu viens d’essayer). Pendant que tu y es, maintient environ 10 secondes sans retenir ta respiration et veillant à détendre tes fesses et ton ventre, relâche et recommence quelques fois durant la journée

 

5. AMUSE-TOI À EXPLORER

Instagram @wildfiresss

Le sexe anal n’a pas nécessairement besoin de se réaliser en position doggy style. Prends ton temps et amuse-toi à explorer tes options afin de voir ce qui te procure le plus de plaisir. À quatre pattes, accroupie, en cuiller ou même debout, tu verras que tu obtiendras des sensations différentes! Pour ce qui est de la profondeur de la pénétration, c’est vraiment question de préférence personnelle. Sache cependant que la longueur moyenne d’un rectum est plus petite que la longueur moyenne d’un pénis

Bonne sexploration!