Quelque part entre mes recherches sur le cas de Hae Min Lee et celui de Steven Avery, je suis tombée sur le podcast Dirty John que j’ai dévoré en 24 heures. Le tout est basé sur la vie de John Meehan, un arnaqueur et sociopathe. Le podcast a été si populaire qu’avant sa fin, il y avait déjà une série télé en développement

Dirty John, diffusée sur Bravo à l’origine depuis novembre 2018, vient de sortir sur Netflix et même si les séries de crime c’est pas vraiment ton glam, t’inquiètes, c’est plus Real Housewives que thriller

 

Dirty John raconte l’histoire vraie d’un escroc, John Meehan (Eric Bana), qui entame sa plus récente escroquerie : charmer et faire tomber en amour avec lui une femme d’affaires et mère de deux enfants, Debra Newell (Connie Britton). John crée une fantaisie pour Debra lorsqu’ils se croisent sur un site de rencontre. Il se fait passer pour un riche anesthésiste de renom et elle gobe le tout. Même avec tous les signes, deux mois plus tard ils se marient. Tout au long de la série, on le voit mentir, manipuler et contrôler la vie de Debra. Tu ne peux pas imaginer les choses qu’il fait pour garder son emprise sur elle. Le pire, c’est basé sur une histoire vraie. L’émission a modifié quelques trucs, mais la majorité des événements se sont vraiment déroulés


Moviestillsdb.com

Connie Britton (des succès Friday Night Lights et Nashville) joue Debra, le stéréotype riche et susceptible d’une femme californienne, du genre Julie Cooper de The OC sans l’attitude. Elle joue si bien son rôle que tu vas lui crier après à travers ton écran. Eric Bana, lui, bien qu’il soit beau, est terrifiant. Contrairement à Penn Badgley dans You, tu ne vas pas vouloir te faire kidnapper par Dirty John. D’autres performances à mentionner sont Juno Temple et Julia Garner en tant que Terra et Veronica, les filles de Debra. Toutes deux incarnent les voix de la raison: tout ce que tu vas penser en écoutant la série

Une fois que tu seras fan fini, si tu veux encore plus plonger dans l’univers Dirty John, je te suggère fortement le podcast de Wondery là ou tout a commencé. Sinon, tu peux toujours retrouver la vraie Terra Newell sur Instagram pour tous les codes promo de sites dont tu n’as jamais entendu parlé ;)

 

Dirty John, c’est un petit plaisir coupable. Ça ne va pas révolutionner la télévision ou changer ta conception du monde qui t’entoure, mais, c’est la série parfaite pour binger un dimanche pendant que tu « Marie Kondo » ton garderobe avec un verre de vin