Routine

Souvent dans le temps des fêtes on est en congé ou nos horaires de travail sont modifiés fek on se lève plus tard, on fait des siestes… bref on est plus désorganisé. J’vais pas te dire de te lever à 6 h à chaque matin, mais garder un certain horaire, SURTOUT pour la prise de tes repas, c’est essentiel. Essaye donc de poursuivre ta routine de repas (déjeuner-dîner-souper et collations au besoin) si tu le peux, ou fais-en une nouvelle. Le fait de manger de façon plus régulière va te permettre de pas arriver affamée à ton évènement de Noël pis dévaliser le bol de chips, les trempettes pis tous les petits canapés. C’est ton estomac pis les invités qui vont être contents. Fek oublie moi ça sauter un repas !

 

Mange

Tu penses peut-être qu’en restant éloigné des aliments plus caloriques des fêtes comme les gâteaux, canapés, pâtés, tartes, biscuits et tout le tralala, toi et ta ligne allez bien vous en tirer, mais pas vraiment. Quand tu as une restriction alimentaire, ton cerveau devient obsédé sur cet aliment. Par exemple, si tu t’interdis de consommer des desserts, tu vas juste penser à ça. Tu vas peut-être réussir à pas manger de desserts pendant 1 ou 2 partys, mais après tu vas tellement y penser que tu vas sauter sur la table à sucreries chez Tante Pauline pis tu seras pas plus avancé. Fek mange de ces aliments-là, n’aies pas peur d’eux et S’IL TE PLAÎT savoure-les. Ah pis un autre petit truc: sers-toi une portion. Piger à même le bol de chips c’est le fun, sauf que tu sais pu vraiment la quantité que t’as mangé

 

Bois

L’alcool coule souvent à flots dans le temps des fêtes, que ce soit pour oublier le cauchemar que tu vis ou juste pour festoyer avec ceux que t’aimes. Là t’as peut-être envie de pas manger de la journée parce que tu sais que tu vas boire le soir pis tu veux pas consommer trop de calories. Si jamais c’est ton cas, je t’invite à relire le point 1. Sinon, l’alcool c’est le fun, je te l’accorde, mais y’a des petits trucs que tu dois considérer. D’abord, ben oui l’alcool contient de l’énergie (calories) qui, si consommé en trop grande quantité, peut avoir des effets sur le poids. Ensuite, quand on est un peu pompidou, on est plus désinhibé (moins gêné si tu veux) et on aurait tendance à plus manger, étant donné qu’on n’a pas peur du jugement des autres et qu’on a aussi moins de jugement nous-même. Fek quand tu bois trop, t’as beaucoup d’énergie de l’alcool, tu consommes beaucoup trop de nourriture pis en plus t’as un hangover le lendemain…. pas super. Ce que je te conseille de faire : bois et profites-en, mais alterne donc avec de l’eau, des mocktails, des tisanes ou thés, des eaux aromatisées, etc.

 

 

Sens toi pas coupable

Le temps des fêtes est assez stressant comme ça, t’as pas besoin EN PLUS de te sentir coupable si jamais tu manges ou tu bois trop. C’est pas la fin du monde ok ? En plus, quand on est stressé on fait une hormone (le cortisol) qui augmente la sensation de la faim (allo les cravings !), qui nous donne envie d’aliments gras et sucrés, qui diminue notre dépense énergétique et qui nous fait moins ressentir la satiété. Le cortisol te donne donc plus de chance de manger tes émotions et tu risques d’aller vers des trucs pas super super intéressants. Ce que je te suggère c’est de ne pas te sentir coupable et de trouver des moyens pour évacuer le stress que tu vis. Aller se promener dehors, prendre un bain, faire du coloriage, écouter un film de Noël, tricoter, aller glisser… Ces activités vont permettre à ton cortisol de retrouver un niveau plus normal en plus de t’aider à relaxer. Pis si jamais tu débordes, tu fais quoi ? Ben tu en ris, pis tu continues les trucs que je t’ai suggérés ici. Tsé le but c’est pas d’être parfaite non plus

 

 

Évite de compenser

Tu aurais peut-être envie de lire distraitement mes trucs et à la place te faire confiance pis compenser pour tout ce que tu manges. Je te le dis tout de suite MAUVAISE IDÉE. La compensation calorique c’est quand tu manges un aliment (souvent un aliment-plaisir) et que tu ressens le besoin de compenser pour l’énergie qu’il t’a donnée parce que tu te sens coupable (point 4). Qu’est-ce que tu fais dans ce temps-là ? Tu peux sauter les repas ou manger très peu, mais on a vu que ça marchait pas (point 1). Sinon tu peux faire de l’activité physique en excès. Quoique j’ai absolument rien contre les personnes actives, le but de bouger est de le faire par plaisir. Si tu te forces le 26 au matin pour aller courir ta tourtière pis tes 2 sangrias de la veille, ça va te faire chier solide pis tu voudras probablement pu jamais aller faire du sport de ta vie. Évite donc de compenser en essayant les trucs que je te propose pis en prenant des portions raisonnables d’aliments-plaisir, en les dégustant et en mangeant len-te-ment. Pis le sport garde moi ça pour quand ça va te tenter

Joyeuses fêtes là,
Les Pieds Dans Les Plats