Instagram @vince_fortier
Hotspot

Un chef à l’érable – entre chic et shak

Pas encore eu ta dose de sirop d’érable? Sors ta plus belle chemise en flanelle et awaye dans le Vieux-Port de Montréal. Entre chic et shak, l’évènement un Chef à l’érable explore le concept de la cabane à sucre dans un contexte urbain et c’est le chef Hakim Chajar qui signe le menu 4 services cette année. C’est vrai qu’il n’y a pas de mini-ferme et que tu ne pourras pas aller marcher dans les bois après avoir trop mangé, mais le fleuve Saint-Laurent glacé est une pas pire toile de fond quand même…

Instagram @sandrinimiaw

Dans le respect de la tradition, les plats sont servis au centre de la table et les convives sont invités à se servir eux-mêmes alors qu’un duo violon-accordéon parcourt un répertoire musical éclaté (ça passe de Mes Aïeux à West Side Story). La tire sur neige est servie à la fin du repas et, oui, tu auras droit à ton pouding chômeur.

Sauté de palourdes et lardons
Photo par Patricia Brochu

On adore surtout que le concept de la cabane à sucre soit utilisé comme porte d’entrée à une gastronomie métissée (le chef est d’origine marocaine) sans qu’on oublie que c’est de la  nourriture de cabane à sucre qu’on est en train de manger. Le meilleur exemple du mariage réussi des traditions culinaires; la tarte de langue de veau et lardon à la shish taouk a.k.a. une quiche de luxe garnie de fromage en grains trop délicieuse. Les plats du 3e service sont tout aussi yum : la dinde confite fond dans la bouche, le jarret de veau braisé est tendre et juteux et les carottes glacées sont rafraîchissantes.

Dinde confite
Photo par Patricia Brochu

On doit aussi faire une mention toute spéciale à l’eau d’érable gazéifiée qui est servie lors du repas; on l’a rebaptisée la 8e merveille du monde parce qu’elle n’a pas encore de nom, et c’est seulement à la table de Chajar que tu peux en boire pour le moment.

Pour une expérience « cabane » différente et satisfaisante, on essaie!
L’évènement se poursuit jusqu’au 15 avril.

Les détails ici.